Yacine Aït Kaci
L’éclectique du numérique

par Agnès Batifoulier
photo: Laëtita Duarte

Portrait Dans ses créations interactives,
Yacine Aït Kaci pratique avec talent le métissage des arts.


« NOUS SOMMES les enfants de Tron.  » La génération à laquelle appartient Yacine Aït Kaci a été bercée par ce film-culte à base d'images de synthèse produit par Disney dans les années 80. Elle est née aussi en même temps que l'informatique individuelle et Internet. Et, pour ce jeune auteur multimédia de 26 ans qui a assuré
la conception et la direction artistique du DVD-ROM Le Louvre, la visite virtuelle, le premier vecteur de l'apprentissage du langage électronique fut le jeu vidéo.

« Notre imaginaire s'est engouffré dans un univers parallèle et virtuel qui est aujourd'hui omniprésent, raconte-t-il. Ma génération fait le lien entre le monde tel qu'il est et le monde électronique. Internet tend à supprimer les frontières. C'est un peu la cristallisation de tout ce que la fin des années 60 a véhiculé comme idéologie. Nos parents ont créé, sans doute involontairement, les conditions d'une nouvelle forme d'économie, de démocratie et de communication. »

Le parcours de Yacine Aït Kaci, qui fait partie de la première promotion multimédia de l'Ensad (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, à Paris) en1996, se confond avec l'aventure du multimédia en France. Ce qui l'intéresse dans son travail, c'est sa diversité, « le métissage des contenants -  Internet, le CD-ROM et le DVD-ROM  - et des contenus -  l'image, la vidéo, le son, la musique ».

Son métier est issu du croisement de toutes ces expériences.Pour y réussir, il faut avoir des compétences en arts graphiques, connaître les bases de la scénographie et posséder des notions de développement informatique.

Ayant conscience d'exercer une profession en pleine mutation, encore à inventer, Yacine Aït Kaci se définit comme un auteur multimédia qui entraîne l'utilisateur dans un parcours dynamique de recherches et non pas dans une démarche passive et consultative. En effet, dans tout ce qu'il réalise, les modes d'expression sont en constante symbiose. « Le multimédia est un terme qui contient une sorte de contradiction. Il signifie une accumulation de médias multiples : la musique, l'image et le texte, et en même temps, il sous-entend la fusion de ces médias en un objet unique dont l'agencement passe par l'interactivité. C'est dans les conditions de cet agencement que se trouve le coeur de la création multimédia. »

Yacine Aït Kaci place l'interactivité à la base de sa pratique de l'écriture multimédia. « Un auteur multimédia, c'est quelqu'un qui propose à son public plusieurs choix possibles. Le spectateur décide à un moment donné de l'itinéraire qu'il va suivre. C'est tout le contraire du cinéma, où le scénariste choisit et impose son parcours. » Premier DVD-ROM dont Yacine Aït Kaci a proposé une conception originale, Le  Louvre, la visite virtuelle montre bien quelle est sa démarche. La définition s'est faite selon quatre grands axes. La narration est découpée en unités indépendantes. Le montage dynamique permet de changer de chemin au sein du récit. Des liens se créent par rapport à un moment précis de la navigation, Enfin, une vidéo effectue une visite virtuelle des salles du musée.

Le titre s'adresse à deux types d'utilisateurs : ceux qui ont déjà des connaissances artistiques et les néophytes pour la diffamation. Le spectateur peut naviguer en utilisant ses connaissances ou avec une curiosité innocente. Il va alors se contenter d'utiliser des liens qui lui sont proposés en rapport avec ce qu'il voit. « La plupart du temps, les gens ne voient pas l'intégralité du contenu d'un CD-ROM ou d'un DVD-ROM culturel, car ils ne vont y chercher que ce qu'ils connaissent. Pour que ce média ne soit pas un annuaire, il est indispensable d'introduire du langage dans les liens. Ils découvrent ainsi la période de création de l'oeuvre, les influences qui ont marqué l'artiste, les thèmes qui s'y rattachent. L'utilisateur n'a pas besoin de connaître l'histoire de l'art. Cette démarche a un grand intérêt : des éléments du contenu découle la structure. »

Ce qui intéresse à terme Yacine Aït Kaci, c'est de créer des spectacles qui combineraient le vivant et le virtuel en se déroulant à la fois sur scène et sur l'écran. « Quand on regarde l'écran de l'ordinateur, on est proche du théâtre. Internet donne la possibilité de faire exister une oeuvre, à un instant précis sur la terre entière, ce que fait le théâtre à l'échelle d'une salle. Ce rapport étroit entre le théâtre et l'écran se retrouve dans des jeux vidéo comme Zelda, qui possède de vrais principes de dramaturgie », explique-t-il. Ce qui ne signifie pas que le spectateur doive forcément prendre la place de l'acteur. Dans ses créations, le spectateur a le rôle du narrateur. « Il existe une phase critique de la création multimédia qui ressemble un peu à de la mise en scène, à cette différence près que l'utilisateur est en constante interactivité avec le créateur. Il se crée un rapport direct. Ces conditions donnent lieu à
de nouvelles dramaturgies. »

Agnès Batifoulier


Parcours

LE MULTIMÉDIA, Yacine Aït Kaci l'aborde en 1996 en concevant des animations graphiques pour les CD-ROM : La Collection. Le Centre Georges-Pompidou, La Résistance et Le Louvre (version 2). Il assure pour moitié la conception graphique du CD-ROM Yves Saint Laurent, 40 ans de création (novembre 1998).

Depuis septembre 1998, Yacine Aït Kaci réalise les rubriques « Pourquoi » et « Comment » de l'émission scientifique« Archimède »  (diffusée sur Arte, le mardi à 19 heures).

En 1999, il crée le site Internet de l'exposition photo « Mediterranide », à Palerme. La même année, Montparnasse Multimédia, la RMN (Réunion des musées nationaux) et le Louvre lui confient la conception et la direction artistique du DVD-ROM Le Louvre, la visite virtuelle, sorti en décembre 1999. Ce titre est nominé au Milia d'or 2000, qui est décerné mi-février.

L'an 2000 voit la naissance d'Incandescence, maison d'édition indépendante qu'il crée avec Etienne Mineur, réalisateur et designer graphique. Yacine Aït Kaci participe aussi à l'organisation de Médimédia, un festival d'art et technologies autour de la Méditerranée, qui se déroulera à Palerme en novembre 2000.

 www.incandescence.com



Le Monde daté du mercredi 9 février 2000